Allez-y c’est merveilleux et c’est jusqu’au 2 février 2015 au Grand Palais à Paris.

Niki St Phalle

Au départ mannequin filiforme, elle avait décidé d’être une héroïne en donnant le pouvoir aux Nanas corpulentes et monumentales. Certaines, éphémères, ont pu être visitées de l’intérieur. Le « Hon » traduction de Elle en suédois a fait sensation lors d’une exposition en 1966 à Stockholm provoquant une hausse de la natalité en suède l’année suivante.

IMG_0676

Mais elle en veut aux "mères dévorantes et aux pères prédateurs", toute son enfance resurgie dans ses œuvres, jusqu’à sa colère qu’elle préfère maîtriser en tirant sur ses toiles à l’aide d'une carabine qui éventre des poches de couleurs, ruisselant au hasard sur des compositions en plâtre immaculé.

Beaucoup de couleurs vives dans son travail et de la brillance,surtout,faite de mosaïques associant des miroirs et des pierres colorées.

IMG_0677

On en prend plein les yeux, c’est magique et surprenant à la fois !